La location de Camping-car en famille

On a testé la location d’un Camping-car en famille : avantages et inconvénients

Cette année, on a décidé de se confronter à de nouveaux modes de voyages et de vies nomades. Et après avoir testé une Tiny House près du Mont-Saint-Michel, une caravane Airstream dans le Calvados, ou une cabane dans les arbres dans les Dombes, nous avions encore un test à faire avant la fin d’année : le camping-car en famille ! Quelques recherches et comparaisons après, c’est finalement auprès d’un particulier (via la plateforme Yescapa) que nous posons une réservation d’une semaine. C’est court, mais étant donné que le budget est assez conséquent pour ce type de location, on s’est dit que cela devrait nous suffire pour se faire une bonne idée générale.

Le prise en main

Le jour J arrive, et nous retrouvons Josiane et Paul – les heureux propriétaires du véhicule – chez eux. Le camping-car est énorme (bien plus grand que ce qu’on imaginait), et du long de ses 7,68m je commence déjà à me demander comment je vais manoeuvrer ce truc. Le proprio me rassure, je ravale ma salive, et nous débutons la visite guidée.
Notre nouveau « logement mobile » est spacieux et tout confort. Un lit central dans une vraie « petite » chambre au fond, un WC séparé de la douche, un lit pavillon (qui descend du plafond) dans le séjour, un grand frigo, une banquette en L etc. On s’y sent tout de suite à l’aise !
Après de nombreuses questions techniques et pratiques (et oui nous sommes débutants), je prends place au volant, dominant la route, et dominant les angoisses des premiers virages … La première demi-heure passée, c’est finalement avec assurance et souplesse que le camping-car se conduit malgré ses grandes dimensions.

L’itinéraire

La destination s’est choisie la veille du départ (un des avantages du camping-car) : et étant donné que l’engin se trouvait au Sud de Saint-Etienne, nous avons décidé de commencer notre périple juste à côté, en Haute-Loire (région Auvergne). Nous ne savons pas encore où nous mènera ce périple à ce moment là : c’est la météo qui nous guidera (un autre avantage) … Finalement, le soleil nous fera voyager des Gorges de la Loire, jusqu’au Gorges de l’Ardèche.

En camping-car dans les Gorges de l'Ardèche

En camping-car dans les Gorges de l’Ardèche

 

En attendant, faisons le bilan de cette semaine de location en famille, avec les avantages du camping-car, mais aussi ses inconvénients …

Les inconvénients 👎

Avant de nous lancer dans cette location, nous avions pas mal discuté avec quelques amis camping-caristes. Nous étions donc en condition, mais pas toujours totalement prêts. Alors mieux vaut être au courant de ces quelques inconvénients avant de se lancer. Voici donc ce qui nous a freiné :

1/ L’électricité
Ca a peut-être été notre plus gros frein, et surtout en tant que travailleur dans le web. Et sans électricité, pas de travail, et sans travail, pas de voyage. En effet, il faut déjà savoir que toutes les prises d’un camping-car sont des 12V (« les prises allume-cigare »). En revanche, certains de nos appareils ont besoin de plus de jus, et pour cela, des convertisseurs en 220/230V existent (mais attention à ne pas y brancher des appareils trop gourmands). Notre camping-car était équipé d’un de ces convertisseur, malheureusement il n’a jamais réussi à recharger mon ordinateur. Et pour nous mettre encore un bâton dans les roues, les prises 12V ont décidé de ne plus fonctionner dès la moitié de notre séjour. Du coup, mes cessions de travail n’ont jamais été aussi efficace pour préserver au mieux la batterie.
Il existe bien une solution pour être « tranquille » avec l’électricité : s’installer dans un camping et se brancher au 220V. Mais notre but est de limiter ce type d’emplacement à son minimum …

Travailler dans un camping-car : pas toujours facile

Travailler dans un camping-car : pas toujours facile

 

2/ L’eau
La corvée n°1 de tout camping-cariste !
Pour les non initiés, il faut savoir que cette tâche est divisée en 3 actions :
– remplir le réservoir d’eau propre
– vidanger les eaux grises (évacuation de la douche, des éviers etc.)
– vidanger les eaux noires (les WC)
Cela devient une vraie routine à faire tous les 2 jours environ. Il faut bien évidemment trouver des « aires de services » (sans faire de détour si possible), trouver le magasin aux alentours qui vend les jetons (quand il n’est pas déjà fermé), et dédié un lapse de temps non négligeable au sein du planning de la journée.

Les WC chimiques : la corvée du camping-cariste

Les WC chimiques : la corvée du camping-cariste

 

3/ La logistique : comme le véhicule et solidaire du logement, forcément, quand on bouge l’un on bouge l’autre. Du coup, il faut très souvent remballer, déballer, caller le véhicule, ranger etc. Il faut aussi trouver un emplacement pour passer la nuit (heureusement qu’il y a l’application Park4night pour nous indiquer les spots qui peuvent accueillir ces gros engins), et comme dit plus haut, pensez à passer à l’aire de service à temps. C’est finalement devenu presque une routine en fin de séjour, mais elle peut parfois être fatigante sur le long terme …

4/ La consommation en carburant : la note peut vite grimper ! Et oui, on a tendance à rouler tous les jours, et ce type d’engin est très gourmands (car lourd). Alors mollo sur le champignon ou les longues distances si votre budget est très serré …

Mais une fois ces « inconvénients » connus et maîtrisés, le camping-car offre aussi de nombreux avantages …

Les avantages 👍

Le camping-car, ça vend du rêve (ou de la « bof attitude » pour d’autres) : liberté, indépendance, convivialité etc. … Autant d’arguments que les constructeurs et les concessionnaires collent aux pare-brises de leurs engins. Malgré leurs dents qui pour certains raclent parfois le parquet, ils n’ont pas toujours tort, et cette semaine de location en famille nous l’a prouvé.

Alors passons en revu ces avantages (dans le cadre d’une utilisation familiale bien évidemment) :

1/ La liberté de mouvement
Partir sans trop savoir où aller, et surtout sans réserver. Changer son itinéraire en cours de route. S’arrêter finalement à cet endroit. Rester plus ou moins longtemps selon les envies de chacun etc. Autant de facilités qu’offre le camping-car.

Le Puy-en-Velay en camping-car

Le Puy-en-Velay en camping-car

Les Gorges de l'Ardèche en camping-car

Les Gorges de l’Ardèche en camping-car

 

2/ Le voyage « chez soi »
Nous avions apporté que nos affaires habituelles lors de nos trips en voiture, et finalement, il restait encore plein de place. Alors on s’imagine bien que ce mode de voyage peut nous permettre d’apporter bien plus d’affaires personnelles ou de matériel qui permet de se sentir plus chez soi. Chose qui peut être appréciable surtout sur de longues périodes. Et pour le coup, le vélo de Chloé aurait facilement trouvé sa place, et Clem pourrait imaginer installer un matelas de qualité pour son dos devenu sensible à la literie variable des différents gîtes que nous occupons.

3/ Services à bord compris
Les WC ne sont jamais loin, le pique-nique peut se préparer au dernier moment (avec un grand frigo toujours à porté de main), la table à manger peut servir à colorier ou jouer même pendant les trajets etc… Autant de choses toujours pratiques quand on voyage en famille.

Voyager avec son "chez soi"

Voyager avec son « chez soi »

 

Comme toute chose, le camping-car a donc ses avantages et ses inconvénients qui équilibrent la balance. Reste à étudier la question financière.

Combien ça coûte ? 💰

A la location

La location d’un camping-car en France, c’est cher ! Environ 750€/semaine en moyenne saison (comme notre semaine passée aux vacances de la Toussaint). Mais ça peut monter à plus de 1500€/semaine en haute saison (chez un loueur professionnel, en ayant pensé à rajouter l’assurance et les accessoires indispensables). Du coup, une semaine de camping-car revient en moyenne plus cher que notre budget mensuel en location Airbnb. Impossible donc pour nous d’intégrer cela à notre budget et de renouveler l’expérience régulièrement ! Maintenant c’était un test, et les tests ont toujours un coût « pour voir ».

Du coup, je me suis posé la question de l’achat d’un camping-car…

A l’achat

Alors posséder et voyager en camping-car, combien ça coûte vraiment ? En faisant quelques calculs et en additionnant toutes les dépenses liées (assurance, contrôle technique, contrôle étanchéité, entretien et maintenance, carburant, services, emplacements etc.), et en ajoutant surtout l’amortissement suite à l’achat du véhicule, on se rend vite compte qu’un camping-car coûte cher (et même lorsqu’il ne sert pas). Certaine source annonce 10.000€/an en moyenne. Cela équivaut plus ou moins à notre budget logement (AirBnB & co).

Alors avant de se lancer dans ce type d’achat, il faudrait être sûr de l’utiliser très souvent, et qu’il puisse nous faire économiser de nombreux loyers … Tout est donc une histoire d’utilisation.

Conclusion

Mais alors, le camping-car est-il fait pour nous ? (en tant famille nomade digitale habituée à louer ses logements par Airbnb et à se déplacer en voiture ou transport en commun)

La réponse est donc : aujourd’hui NON, demain PEUT-ÊTRE

Explications :
C’est en effet un investissement lourd et les frais mensuels sont importants. Je pense donc que l’achat de camping-car vaut vraiment le coup si on l’utilisait au moins la moitié de l’année (nous permettant de gagner en frais de logement). Aujourd’hui, nous ne sommes pas encore prêt à vivre en camping-car à mi-temps ou plus :

  1. Cela nous semble pas très adapté à mes besoins professionnels actuels
  2. Il faudrait aussi que Clem ait récupéré un peu plus la forme (après ses 5 opérations cette année + 1 nouvelle d’ici peu)
  3. Nous avons encore pleins de choses à faire avec notre combo gagnant Voiture+AirBnB, qui on doit l’avouer, offre une certaine qualité de confort !

Le voyage en camping-car, ça ne sera donc pas pour aujourd’hui

En tout cas, l’expérience a été très enrichissante, et si un jour nous sautions le pas, ça serait surement plus vers un fourgon aménagé qu’un camping-car. 🚐
Affaire à suivre … un jour peut-être …

A la prochaine, pour de nouvelles aventures !

A la prochaine, pour de nouvelles aventures !


Vous avez aimé cet article ?

Faites parti de nos contacts si vous souhaitez recevoir les prochains articles en premier :

 


Nous sommes sur Facebook : suivez nos aventures !

Cliquez sur J'aime cette page pour nous rejoindre sur Facebook et découvrir nos voyages : conseils pour voyager avec un enfant, meilleures photos, vidéos exclusives etc.