Visiter le Pilat, en mobylette

Avant propos : cette expérience date un peu (Septembre 2017) et la vidéo a déjà été publiée depuis un moment sur notre compte Youtube … Voici enfin l’article !

Il y a toujours 1001 façons de (re)découvrir un endroit : selon la saison, le moment de la journée, l’objectif personnel, ou même son humeur … Et si on est un minimum curieux et ouvert d’esprit, chaque sortie – au même endroit – pourra être vécue comme un voyage différent.

Depuis que nous avons découvert le Parc Naturel du Pilat il y a plus de 2 ans, nous avons été charmés, et nous prenons l’habitude d’y revenir plusieurs mois chaque année. L’occasion de l’explorer sous différents angles : et je ne me lasse pas. Alors quand l’office de tourisme de la Loire et du Pilat ont décidé de réunir quelques instagrammeurs (notre compte ici) pour découvrir son territoire à mobylette, j’ai trouvé l’idée vraiment sympa ! L’objectif : aller à la rencontre des producteurs de la région pour un parcours gastronomique autour des produits locaux … ça donne l’eau à la bouche 😋

Je vous invite à me suivre à travers le Vlog de cette journée mémorable !
Et si vous voulez en savoir plus, rendez-vous plus bas pour plus de détails et des infos complémentaires.

La Vidéo du Road trip en mobylette

L’itinéraire complet de ce road trip dans le Pilat

Suivez mon programme et retrouvez toutes les bonnes adresses de la journée …

9h30 🏍 ambiance rétro & mobylettes

On récupère nos mobylettes vintages à l’Echappées Brelles (un loueur spécialisé à Bourg Argental). Elles ont vraiment trop la classe avec leur look rétro sortie des années 70/80 ! 😎 J’en choisie une belle orange : elle contrastera bien avec les paysages de fin d’été. Après un petit briefing, j’enfile mes gants, mon casque, et j’enfourche mon « bolide » non sans un peu d’appréhension : c’est quand même ma première fois ! Mais heureusement, la première étape n’est pas très loin et les premiers virages se passent sans accros … OUF 😅
ℹ️site du loueur : www.echappee-brelle.fr

Road trip en mobylette dans le Pilat

C’est parti pour un road trip en mobylette !

10h00 🍬 confiserie d’antan

Notre première étape se trouve de l’autre côté du village (donc toujours à Bourg-Argental), à la confiserie les Bonbons de Julien : une fabrication de bonbons artisanaux. Dès notre arrivée, il y a comme une odeur de mon enfance qui flotte … Cette odeur nous mène tout droit à l’atelier. Le chef nous propose alors une démonstration privée et nous dévoile les secrets de la confection de ses sucettes et berlingots. L’occasion de nous expliquer que sa fabrication est faite à base d’arômes et colorants naturels, et de produits régionaux (comme des betteraves sucrières qui sont cultivées dans la Loire). Arrive le moment tant attendu : la dégustation des bonbons encore tout chauds, mmhh !
Houla, il ne faut surtout pas que j’oublie de rapporter un petit échantillon aux filles …
ℹ️site de la confiserie : www.bonbons-julien.fr

11h30 🐮 highland cattle & charcuterie artisanale

La prochaine étape se situe bien plus en amont, au sommet d’un montagne, et ma pauvre mobylette a bien du mal dans les montée : 30km/h de moyenne … finalement, une bonne allure qui me permet d’apprécier les beaux paysages de la région. En fin de course, je suis même obligé de pédaler pour réussir à gravir la dernière côte. Allez cocotte ! Ca me permet au moins de brûler quelques calories en prévision de nos prochaines étapes gourmandes 😉
C’est dans un cadre magnifique, en pleine campagne et au beau milieu des forêts de sapins, que nous arrivons à la Ferme du Prince (à Colombier). Ce producteur de viande et de charcuterie opère encore selon les traditions locales, et ils prennent le temps de nous présenter leur troupeau de highland cattle (ces vaches écossaises au longs poils) qui broutent paisiblement au milieu d’immenses pâturages 🐄
ℹ️site de la ferme : www.ferme-du-prince.fr

Mobylette et vaches highland cattle

Mobylette au beau milieu d’un troupeau de highland cattle

13h00  🐜 table d’hôte & dégustation de grillons

La descente vers Pélussin se fait beacoup plus facilement … sauf quand on prend la mauvaise route comme moi, BREF 😏. Nous arrivons pour déjeuner à la Ferme aux Grillons. Comme son nom l’indique, c’est avant tout un producteur de grillons, mais c’est aussi une table d’hôte à tomber par terre (j’y suis même retourné depuis) ! Evidemment, on a le droit à une initiation à l’entomophagie (l’art de manger des insectes) à travers quelques amuses bouches : une première pour moi ! La version « nature » (déshydratée) me laisse quelque peu perplexe, ça croustille, mais le goût n’est pas plus prononcé que ça. En revanche, on nous explique que c’est une source de protéines (et tout un tas d’autres choses) très intéressante, notamment d’un point de vu écologique. On nous fait aussi goûter une version cuisinée sous forme de  tapenade : là, c’est un vrai régal.
S’ensuit une farandole d’entrées et de plats (sans grillons cette fois) tous meilleurs les uns que les autres …
Mon coup de coeur : le tiramisu de tomates-mozza 😋
ℹ️page facebook de la table d’hôte : facebook.com/lafermeauxgrillons

16h00  🍷 vignobles & bons vins

Après ce bon repas, le reprise est dure. Heureusement, nos mobylettes ne font pas la différence et arrivent à nous traîner jusqu’à notre prochaine étape. Cette fois, direction les vignes du Pilat, et ses appellations connues, et reconnues. C’est au Domaine Farjon (à Malleval) que nous avons rendez-vous : un producteur de St Joseph et de Condrieu entre autre. C’est donc accoudé au bar de la cave que nous avons l’occasion de goûter toute la panoplie des vins de la régions, ce qui permet de les comparer et d’apprécier leurs différents caractères. Mais attention, il ne faut pas abuser de la boisson, on reprend le guidon après … 🙃
ℹ️site du domaine : domainefarjon.wordpress.com

Vue village Malleval

Je profite de la vue sur le village médiéval de Malleval

17h30  🏞 panoramas …

Pour finir cette journée en beauté, on profite du lieu et du relief en coteaux pour se trouver un bon spot histoire d’apprécier la vue sur Malleval, un village médiéval fortifié, construit sur un éperon rocheux. Petit moment de contemplation, et il est déjà l’heure de rentrer, et de rendre ma chère brelle à son propriétaire 😢

BONUS / Le loupé 🍺 la Brasserie du Pilat

Bon, on a tellement traîné (il faut prendre le temps d’apprécier les bonnes choses), que finalement nous n’avons même pas eu le temps de passer à notre dernière étape : la brasserie du Pilat (à St-Julien-Molin-Molette). Ce brasseur local a une démarche écologique et 100% bio (orge, eau de source des Monts du Pilat etc.). Heureusement, je connaissais déjà bien leurs bières, et j’avais déjà eu l’occasion de passer par chez eux, alors pas de déception …
Ma bière préférée chez eux : la Mad Max (très bon choix de nom au passage 😉), une bière ambrée à l’amertume houblonnée.
ℹ️site de la brasserie : www.brasseriedupilat.com

Mobylette, paysage, et gastronomie

Mobylette, paysage, et gastronomie

Du fun et du goût !

C’est sur ces notes locales que s’achève notre « mobylette-trip » dans le Pilat. L’expérience a vraiment été fun, et a été une bonne occasion d’élargir mon carnet de bonnes petites adresses locales. En tout cas, ça m’a fait plaisir de (re)découvrir le Parc Naturel autrement ! 😍

Bref, une façon plaisante et originale de découvrir de beaux paysages 🏞, tout en se régalant des bons produits du terroir 😋


Vous avez aimé cet article ?

Faites parti de nos contacts si vous souhaitez recevoir les prochains articles en premier :

 


Nous sommes sur Facebook : suivez nos aventures !

Cliquez sur J'aime cette page pour nous rejoindre sur Facebook et découvrir nos voyages : conseils pour voyager avec un enfant, meilleures photos, vidéos exclusives etc.