(Voyage réalisé en automne 2018)
C’est avec les couleurs automnales qui pointent à l’horizon que nous prenons le chemin d’une nouvelle destination française : la Lozère … A part quelques retours positifs de voyageurs, nous ne savions pas grand chose de ce département avant d’organiser ce voyage : mais une chose s’était encrée en nous, c’est le département est le moins peuplé de France. Vu que nous avions des envies de nature et de grands espaces, cela tombait finalement assez bien, et cela nous a poussé à aller explorer ce coin « perdu » de France. Nous sommes donc partis durant 2 semaines, à la découverte des différentes régions naturelles du territoire : 1 semaine dans le Sud du département, et 1 semaine dans le Nord … la Lozère nous a totalement convaincu, au delà de nos espérances.

Le Sud de la Lozère :
GORGES DU TARN, CAUSSES ET CÉVENNES

Semaine 1 / Episode 1

Le Causse Méjean

Avec à peine plus d’un habitant au km2, ce territoire de Lozère fait partie des moins peuplés d’Europe. Et pourtant, nous y avons vécu une formidable aventure humaine sur ces lieux presque désertiques. C’est dans la petite commune de Hyelzas que nous avons eu l’occasion de faire un saut temporel entre deux époques.

La ferme du présent :

Nous rejoignons Anaïs (et ses brebis) pour une visite de la ferme où elle travaille « La Gaec de Hyelzas ». Elle nous explique en détails le fonctionnement de cette ferme et nous lui posons toutes les questions que l’on veut. Elle nous captive du début jusqu’à la fin, merci à toi Anaïs 🙏
Une immersion totale pour Chloé (notre enfant) comme pour nous ! Une expérience que l’on recommande chaudement, surtout en famille.

Nous n’aurions pas pu repartir de là, sans passer par la fromagerie « Le Fédou » pour une petite dégustation bien locale. Nos papilles s’en souviennent encore. Chloé et moi-même sommes tombées amoureuses de « la Bergeronnette » (nous avons fait le stock 🤤). Quant à Max, il a préféré un plus goûtu : une tomme ancienne. Mmmh

La ferme d’autrefois :

Place à la visite libre de « La ferme Caussenarde d’Autrefois ». La aussi nous avons adoré nous replonger 50 ans en arrière dans la peau d’une « Heidi » caussenarde grâce à cet écho-musée : le résultat est bluffant ! A travers un jeu de piste adapté aux enfants, Chloé découvre une façon de vivre qui l’étonne à chaque pièce. Nous nous sommes littéralement téléportés en 1946.

ℹ️ Infos pratiques :
Parking possible devant la fromagerie « Le Fédou ».
Site web : www.desbrebisetdeshommes.com

L’Aven Armand

Vastes plateaux calcaires, les causses de Lozère nous font parfois sentir … tout petit ! On en prend encore plus conscience lorsque l’on se rend compte du temps qu’il a fallu pour que la roche s’érode à ce point : que ce soit en surface, lorsqu’on traverse les profondes gorges de la région, ou en profondeur quand on explore les immenses gouffres.

C’est dans l’Aven Armand que nous voilà arrivés prêt à embarquer à l’intérieur d’un funiculaire pour s’engouffrer à plus de 60 mètres de profondeur ! Et là, nous avons eu l’occasion d’assister à un spectacle naturel extraordinaire. Attention âme sensible s’abstenir, j’ai eu le vertige du haut de la plateforme face à toute cette grandeur 😱
Chloé et moi-même ne sommes pas restées jusqu’à la fin, la fatigue se faisant ressentir, nous laisserons Max apprécier le reste du spectacle tout seul. Je lui laisse donc la parole sur son ressenti : « Dès mon arrivé, le gouffre me paraît énorme depuis la première passerelle d’observation. Mais c’est quand on descend aux pieds des stalagmites que je me rends compte vraiment de leur hauteur : 30m pour les plus hauts ! On déambule à travers ces centaines de « protubérances calcaires » tel une forêt. Chaque stalagmite a sa forme, donnant parfois du fil à retorde à mon imaginaire qui voit tout un tas de choses. L’éclairage multicolore varie au fil du parcours et offre une mise en scène nous plongeant encore plus dans cet univers sur-réaliste. Un spectacle naturel impressionnant que je ne suis pas prêt d’oublier ! »

Au fond de l'Aven Armand
Au fond de l’Aven Armand

ℹ️ Infos pratiques sur leur site web : www.aven-armand.com

La Canourgue

Notre voyage nous mène à La Canourgue, petit village bien mignon, pour faire le marché. Les gens sont adorables et chaleureux, à l’image du reste de la Lozère. Le village nous charme entre ses vieilles maisons de pierre au volets bleus électriques, ses canaux et ses petites placettes… Nous déambulons un petit moment dans ses rues étroites et charmantes, puis nous jouons un moment au bord des canaux. Nous goûterons même un burger avec de la viande d’Aubrac mais chuutttt ce n’est que pour les gourmands comme nous 🤤🤫
Pour continuer sur la lancée de la gourmandise, nous faisons un détour par Banassac à la célèbre chocolaterie Malakoff et ses 36 variétés de pâtes à tartiner … la gourmandise ne tue pas !? Je l’espère car nous sommes ressortis le ventre content et 2 sacs pleins.
Une agréable journée de flânerie qui ponctue ce séjour lozérien … et une bonne occasion de remplir notre panier de produits locaux.

ℹ️Infos pratiques sur les sites internet :
La Canourgue : www.la-canourgue.com/village
Malakoff : www.boutique-malakoff.fr

Les Gorges du Tarn

Vue panoramique sur les Gorges du Tarn
Vue panoramique sur les Gorges du Tarn.

En voiture :

Encore de la pluie mais cela ne nous arrêtera pas, non non et non ! Nous décidons d’explorer en voiture les Gorges du Tarn, et nous nous arrêtons toutes les 5 minutes pour prendre des photos et s’en mettre pleins la vue. Les panoramas plus majestueux les uns que les autres ponctuent ce road-trip, et nous élisons la plus jolie maison des gorges, mais nous hésitons encore entre 2 … 😉

ℹ️ Quelques étapes qu’on vous conseille : Sainte-Enimie, Castelbouc, Prades, Saint-Chély-du-Tarn, La Malène

En barque :

J’avais (Clem) une appréhension de monter sur la barque et de me balader sur le Tarn mais celle-ci s’est vite dissipée tellement nous avons eu le droit à un spectacle incroyable.
La descente en elle-même fut impressionnante et tellement WAOUH avec les explications de notre capitaine Bertrand. Et rajouter à cela des oiseaux magnifiques, des paysages de dingues, des falaises à réveiller les morts ainsi que des hérons qui s’amusent à raser l’eau juste devant nous… Ah et je ne vous ai pas parlé des petits « rapides » (nous étions en période de crue) : Chloé se mettait devant la barque pour apprécier encore plus les sensations. Elle nous a dit vouloir tester le rafting la prochaine fois 😱 😅

Balade en barque dans les Gorges du Tarn, au départ de La Malène
Balade en barque dans les Gorges du Tarn, au départ de La Malène

ℹ️ Départ depuis La Malène
Site web du batelier : www.gorgesdutarn.com

La Cham des Bondons

(By Max) : « C’est en solo que je pars en direction de Parc national des Cévennes pour aller explorer un site qui me questionne : la Cham des Bondons. Une petite randonnée qui a la particularité de révéler un échantillon des 200 menhirs érigés dans ce coin de Lozère il y a 5000 ans. Mais plus que ces pierres du néolithique, ce sont ces paysages majestueux qui m’ont comblés, avec cette vue magnifique et panoramique sur les Causses. Le site n’a rien a voir avec ceux qu’on peut voir en Bretagne dont les menhirs sont très alignés et très concentré. Ici, ils sont éparpillés, parfois dans la forêt, parfois dans les prairies, et cela rajoute un côté plaisant à la balade afin de les trouver, tel un jeu de piste. Et surtout, cela nous pousse à aller profiter des grands espaces qui s’offrent à nous. »

Ces paysages grandioses : j'adore !
Ces paysages grandioses : j’adore !

ℹ️ Détails technique de la randonnée :
Distance : 5km / Durée : environ 2h / Dénivelé : 175m
Fiche rando ici

Les Gorges de la Jonte

Aujourd’hui, nous partons enrichir nos connaissances sur les vautours.
Saviez-vous que le vautour est le plus grand rapace d’Europe ? Jusqu’à 2,95m d’envergure pour certains !
C’est l’une des nombreuses choses que l’on a eu l’occasion d’apprendre en famille à la Maison des Vautours, au coeur d’un autre endroit exceptionnel : les Gorges de la Jonte. L’occasion ensuite d’observer ces oiseaux dans leur milieu naturel, et ça c’est tout simplement magique ! Une après-midi qui a passionné notre enfant (Chloé), qui a eu l’occasion de poser 1000 questions … Elle était aux anges !

ℹ️ Site internet : www.vautours-lozere.com

La préfecture du département : Mende

En transition entre les 2 semaines, et nos 2 logements, on en profite pour aller faire un petit tour dans la ville de Mende. A l’image de la Lozère (le département le moins peuplé de France), Mende est la plus petite préfecture de France. Mais elle n’en reste pas moins charmante et vaut le détour 🤗.

ℹ️ Infos pratiques : www.ot-mende.fr/decouvrir/visiter/visiter-mende

Notre hébergement dans le Sud de la Lozère

Situation du gîte : au sein de la commune de Saint-Georges-de-Lévéjac (lieu-dit Soulagés), en plein coeur du Causse de Sauveterre
Gîte 2 épis sur le site gites-de-france.com
Martine (la propriétaire) est dispo, sympa et vit juste à côté. Son gîte est original avec l’architecture bien typique (une ancienne grange en pierre) et son grand lit double très confortable 😴. La cheminée est un plus durant les périodes froides. Nous avons adoré aussi sa situation dans un petit village avec des maisons toutes autant atypiques les unes que les autres.

Cocooning au gîte de Martine
Cocooning au gîte de Martine

Le Nord de la Lozère :
AUBRAC, MARGERIDE

Semaine 2 / Episode 2

Le Vallon du Villaret

En plein centre de la Lozère, entre les Causses et la Margeride, se trouve la vallée du Lot : et c’est ici que nous avons eu l’occasion de passer une journée très particulière, dans un environnement et un monde complètement fou. Un parc qui mélange jeux, art, et nature … j’avoue que l’on était sceptique avant d’y aller. Finalement, après quelques minutes d’apprivoisement, nous n’avons pas eu de mal à nous plonger dans cet univers, souvent décalé, parfois même un peu fou. Un univers qui réussi à nous déconnecter de la réalité, et en même temps nous rattache aux choses simples de la vie, à l’essentiel : observer, s’amuser, rire, réfléchir, découvrir, partager, rêver … Et tout ceci en se baladant au coeur d’un joli vallon boisé, le long d’une charmante rivière, au milieu des couleurs d’automne. Une excellente journée en famille qui nous a permis de redevenir des gosses et de privilégier des moments ensemble. Un véritable élixir de jouvence !

ℹ️ Plus d’infos sur ce parc : www.levallon.fr

Albaret-Sainte-Marie

Installés pour cette seconde partie du séjour, nous avons pris le temps de nous balader à proximité de notre nouveau gîte en Margeride : un territoire de Lozère bien moins connu que les Gorges du Tarn ou l’Aubrac. Que ça soit en famille ou en solo, avec les derniers rayons du soleil ou un brouillard matinal, découvrir les ruines d’un château abandonné au beau milieu d’une forêt fut une expérience exceptionnelle. Les paysages avaient eu le temps de complètement se métamorphoser ! Balade pleine de frissons et d’aventures, Chloé a passé son temps dans les ruines à redessiner le château de l’époque en nous expliquant le rôle de chaque pièce. Voilà le genre de petite exploration qui nous met dans la peau d’aventuriers le temps d’une après-midi. Et menés par l’imaginaire d’un enfant, c’est encore mieux…

Vue matinale sur la Margeride
Vue matinale sur la Margeride

Escape Game « Bête du Gévaudan »

C’est la première fois que nous testons un Escape Game. En plus sur le thème de la « Bête du Gévaudan ». Avec Chloé nous avions beaucoup d’appréhension mais finalement l’heure défile comme des minutes, et nous sommes tous à fond dans le jeu. Mais Je vous laisse voir le 2ème épisode du Vlog pour découvrir tout cela …

Rosée du matin
Rosée du matin

ℹ️ Page Facebook de l’Escape Game : www.facebook.com/lozeregame/

La réserve des Bisons d’Europe

Il y a 100 ans, il ne restait que 54 bisons en Europe (et ils avaient totalement disparu de France dès le 8ème siècle). Depuis 1920, la Pologne a lancé un vaste programme de réintroduction de l’espèce, qui a permis de relever la population des bisons d’Europe à plus de 3000 à ce jour (dont la moitié en liberté). La réserve des bisons d’Europe de Sainte-Eulalie (en Lozère) participe à ce programme en permettant à une 50aine de bisons d’évoluer en semi-liberté à travers un parc de 200 hectares. Notre guide était pleins d’anecdotes et captivant : nous passerons 1 heure en calèche en sa compagnie, bercés par ses histoires et les yeux émerveillés par ses bêtes imposantes mais qui ont l’air doux comme des agneaux…

Bison d'Europe de la réserve de Sainte-Eulalie
Bison d’Europe de la réserve de Sainte-Eulalie

ℹ️ Plus de détails sur la réserve : www.bisoneurope.com

Le village de Malzieu

Nous sommes allés à la découverte de Malzieu, village médiéval très bien conservé où il fait bon de flâner et de se perdre dans ses ruelles pavées. Nous avons l’impression d’avoir changé d’époque et d’avoir remonté le temps. D’autant plus que l’histoire de la Bête du Gévaudan est présente de partout dans ce village…

P.S. : dans le même coin, et par temps de pluie, nous vous conseillons de vous abriter au scénovision de Saint-Alban, pour une expérience inédite.
Site internet : www.scenovisionstalban.com

Les hauts plateaux de L’Aubrac

Nous partons direction les hauts plateaux de l’Aubrac, qui est devenu le 53ème parc naturel régional de France. Nous sommes, une fois de plus, bluffés par ce changement de décor… On a beau avoir fait qu’une cinquantaine de kilomètres depuis notre gîte, on a pourtant l’impression d’avoir fait un bond jusqu’aux terres d’Ecosse ou d’Irlande. Quel dépaysement en si peu de temps …
Nous décidons d’aller découvrir la fameuse Cascade du Déroc. Cette chute d’eau de 30 mètres de haut, cachant une grotte, ne nous déçoit pas ! On n’y serait même bien rester quelques jours… Endroit super apaisant, un petit havre de paix… 🤫
À voir aussi absolument : tous ces petits lacs qui s’enchaînent, entrecoupés de vastes pâturages et ponctués de belles bêtes. Chloé et moi-même donnerons même à manger à des vaches, et même un taureau !
Pour la pause déjeuner, nous nous sommes arrêtés dans un typique buron (bâtisse de granit dans lesquelles les bergers produisaient autrefois la Tome d’Aubrac).
Le cadre bien dépaysant, charmant et rustique, ainsi que la spécialité du coin l’aligot, entouré de belles vaches, nous auront permis d’apprécier cette pause.

Echange de regards ...
Echange de regards …

ℹ️ Infos pratiques :
La cascade du Déroc : www.lozere-tourisme.com/la-cascade-du-deroc
Le buron Cap Combattut : www.buron-aubrac.fr

Notre hébergement dans le Nord de la Lozère

Situation du gîte : à Albaret Sainte-Marie, une petite et charmante commune en Margeride (dans le Nord de la Lozère)
Gîte classé 3 épis sur gites-de-france.com
Serge et toute sa famille, nous ont accueilli à bras ouvert et chaleureusement, en nous faisant goûter des spécialités de famille et du jardin. Le gîte est charmant, moderne et bien agencé. Là aussi, la cheminée est appréciable pour se réchauffer au coin du feu.

La Lozère nous a comblé

Que de premières fois en Lozère…
Nous avons adoré cette proximité avec la nature, l’accueil chaleureux des lozériens et ses paysages qui nous font penser que l’on se trouve tantôt au Canada tantôt en Irlande ou en Ecosse aussi.
Une destination pas si loin de chez nous, et qui risque de nous voir revenir très bientôt …

Ah, j’oubliais de vous prévenir d’une chose :
faites gaffe aux embouteillages en LOZÈRE 🤣🐑

Embouteillage en Lozère

Allez, trêve de plaisanterie, on vous laisse avec de belles images …

Paysage de Lozère : forêt des Causses

Ce voyage a été organisé en collaboration avec Lozère Tourisme, mais nous gardons toute notre liberté dans la réalisation de nos contenus.

Author

La mère de famille

2 Comments

  1. bonjour
    ça me donne envie d y aller … tout comme je suis allée sur la cote d opale apres avoir vu votre reportage
    merci pour ces belles images
    a bientot

    • Toujours heureux de lire ce genre de commentaire et de voir que nos retours d’expériences permettent d’initier de nouveaux voyages. A bientôt

Write A Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.