Après notre semaine dans les Langhe, nous poursuivons notre route en direction de Bergame. A notre habitude, nous empruntons autant que possible les petites routes, et essayons de profiter du trajet pour découvrir une nouvelle ville italienne : cette fois, c’est Pavie.

Arrivée à Pavie : se garer et pique-niquer

Se garer dans les villes italiennes est toujours une tâche compliquée, et qui se révèle souvent chère. Je choisie alors d’arriver par le Sud et de m’arrêter dans le quartier de Borgo Ticino, qui fait fasse au centre de Pavie, de l’autre côté du Tessin. Le plan s’avère finalement assez bon : les places de parking sont ici gratuites, la parc « Area Vul » offre une belle aire de pique-nique (avec vue sur Pavie). Autre atout : nous sommes seulement à quelques minutes à pieds du centre historique, ce qui nous permettra ensuite de facilement regagner la ville pour la visiter.

Visiter le centre historique

Nous entrons ainsi dans Pavie par le pont « Ponte Coperto », un des rares ponts couverts qui restent en Italie. Ce pont, aux allures médiévales, nous permet une petite pause ombragées le long de ses nombreuses colonnes.

Nous passons ensuite une bonne partie de l’après-midi à flâner dans la vieille ville (notamment autour du très imposant « Duomo »). Les filles en profitent aussi pour déambuler dans les marchés de rues qui offrent de bonnes opportunités « made in italy » pour remplacer quelques pièces de leur garde robe.

Les ruelles de Pavie regorgent de nombreux détails à découvrir (voir le site de l’OT) … Bien que la ville italienne ne semble pas avoir besoin d’une semaine pour la visiter, nous sommes toujours un peu frustrer de devoir reprendre la route si tôt. Direction Bergame …

Auteur

Le père de famille

Écrire un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.