Tandis que la canicule de Juillet s’abattait sur Vérone, nous cherchions désespérément les endroits pouvant proposer un peu de fraîcheur. C’est ainsi que Marco (notre hôte) nous fit découvrir certains coins de la vallée de la Valpolicella, ombragés, et souvent à proximité d’une source d’eau. Je vais aujourd’hui vous parler d’un coin de paradis : le sentier de la Valsorda.

Marco nous y a emmené par deux fois. Une première en famille, à la cool ; et une seconde entre homme, en mode aventurier.

La Valsorda en famille (mode « cool »)

Après un peu de route, nous nous arrêtons au « Bar E Bona Tratoria de la Valsorda » d’où part quelques sentiers. Nous prenons le sentier qui part dans les gorges vers l’Est, le long d’un petit torrent. Son débit est malheureusement assez faible étant donné les fortes chaleurs. La promenade est très agréable, un vrai parcours aventure pour Chloé. On se rafraichit avec l’eau, on saute, on s’amuse … La difficulté croissante du sentier nous fait faire demi-tour. Marco me promet de revenir seulement avec moi une prochaine fois …

La Valsorda entre homme (mode « aventurier »)

On laisse cette fois les deux filles à la piscine, et on rejoint notre sentier pour continuer la balade là où on l’avait laissé la dernière fois, et où le sentier se complique. La randonnée est parfois à la limite de la Via Ferrata avec tous les accessoires qui font notre bonheur : vieilles échelles en métal, ponts étroits sans rambardes, chaînes pour s’accrocher etc. A l’ombre du bois, nous nous enfonçons de plus en plus dans une vallée qui devient toujours plus étroites : falaises, cascades et gros rochers s’enchaînent. La rando est vraiment superbe, peut-être l’une de mes préférées. Nous nous transformons en de grands enfants qui se prennent pour des aventuriers. Le parcours se passe sans trop se parler, appréciant la nature sans avoir besoin d’en rajouter. L’expédition est agréablement ponctuée de plusieurs pause dans des grottes, au frais, et par de nombreuses haltes photos (étant tout deux amateurs).
Finalement, l’expédition n’aura durée que 2-3 heures, mais en pleine canicule, ce parcours ne nous a pas empêché de tremper nos t-shirts.

L’ultime récompense de l’aventurier : une bonne bière italienne au bar du coin.

Que voir et que faire ensuite ?

La Valpolicella regorge de choses à voir et à faire : je vous conseille par exemple de monter au village de Molina qui se trouve juste au dessus de cette balade. Enfin, et comme vous n’êtes pas loin, faites un crochet par Vérone et/ou le lac de Garde.

Auteur

Le père de famille

1 commentaire

Écrire un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.